Le 22 juin dernier, ASToN a pris la parole aux JED pour une session sur la phase d’expérimentation du projet et sur les raisons pour lesquelles nous pensons qu’il s’agit d’une étape clé pour la transformation numérique des villes africaines.


Le panel était modéré par Simina Lazar, responsable du réseau, et composé de Martin Ssekajja, responsable ASToN local à Kampala, et de Hamadou B Yalcouye, coordinateur ASToN local à Bamako. Ils ont partagé avec le public comment ils ont compris l’approche de l’expérimentation, comment ils l’ont utilisée, quels défis ils ont rencontrés et quels avantages ils voient dans l’utilisation de cette méthode. Vous pouvez retrouver leurs réponses ici !

Plus d’informations et de photo ici

De cette expérience, nous voulons souligner que :

  • ASToN est unique et suscite l’intérêt … Après chacune de nos interventions, des villes africaines contactent les villes ASToN et le Secrétariat pour s’enquérir de l’avenir d’ASToN et savoir si elles pourraient rejoindre le réseau.
  • Les événements internationaux sont des moments clés pour notre réseau pour partager notre expérience et diffuser nos apprentissages. Ils donnent aux villes l’occasion de montrer au monde leur travail et de créer des partenariats au-delà d’ASToN. Pour citer Hamadou, « les événements internationaux sont l’occasion de partager l’expérience d’ASToN avec le reste du monde et parfois avec des acteurs pas si éloignés de nous ! Il a fallu une présentation lors des journées européennes à Bruxelles pour que certains d’entre eux se rendent compte des progrès que nous réalisons. »
  • Les rencontres internationales nous permettre d’inspirer les autres et de s’inspirer. « L’événement était riche en innovations dont beaucoup étaient pertinentes pour l’agenda des villes intelligentes africaines, par exemple SourceUp, Africa Knowledge Platform, European Think Tanks Group » nous a par exemple confié Martin.