Lagos, ancienne capitale du Nigéria, est le centre économique et culturel du pays. Cette mégapole de plus de 20 millions d’habitants doit faire face aux pires embouteillages du monde. Il arrive que près de 2 millions de personnes se déplacent dans la ville au même moment, ce qui fait peser d’importantes contraintes sur les activités en son sein, tout en impactant la croissance économique. Le recours excessif aux voitures entraîne également de graves défis sociaux et environnementaux.

C’est pourquoi les transports publics sont de plus en plus considérés comme un moyen d’atténuer ces contraintes. Cependant, leur développement est entravé par un manque de données sur le secteur des transports de Lagos. En rejoignant le réseau ASToN, les autorités locales souhaitent palier à cette problématique, permettant également d’apporter aux citoyens de meilleures connaissances sur les transports publics, en particulier sur leur disponibilité et leurs horaires.

Lagos en chiffres

  • Population : 22 368 332 (estimation)
  • Superficie : 1 171,28 km²
  • Densité de la population : 19 017/km²
  • Budget de l’autorité locale : 3 184 092 307 USD ou N 1 168 561 893 990
  • Taux de pénétration du smartphone : 60-80 %
  • Taux d'accès à internet : 60-80 %
Adeniji Segun Olufemi , Secrétaire Permanent, ministre des Sciences et de la Technologie de l’État de Lagos
« Notre objectif est de décliner la ville intelligente en économie intelligente. La démographie est en constante évolution et cela nous conduit, en tant qu’État, à investir massivement dans la collaboration avec la recherche scientifique, à stimuler l’innovation et à être réactifs aux changements qui se produisent autour de nous. »

Que signifie le terme « ville intelligente » ?

Pour Lagos, une ville intelligente est une zone urbaine qui utilise la technologie pour collecter, analyser et utiliser des données afin de gérer avec succès des capitaux, des ressources et des dispositifs.
L’État de Lagos veut aussi faire en sorte que de nombreux secteurs tels que la santé, les transports et l’économie au sens large figurent dans l’agenda de la ville intelligente et que les citoyens soient en mesure de vivre dans un environnement plus sûr et plus durable.

Secteur d’intervention privilégié
pour ASToN

MOBILITÉ

La thématique choisie par Lagos est la Mobilité.

Lagos doit faire face aux pires embouteillages du monde. Il arrive que près de 2 millions de personnes se déplacent dans la ville au même moment, ce qui fait peser d’importantes contraintes sur les activités au sein de la ville tout en impactant la croissance économique. Le recours excessif aux voitures entraîne également de graves défis sociaux et environnementaux.
Les transports publics sont de plus en plus considérés comme un moyen d’atténuer ces contraintes. Leur utilisation est pilotée par la direction du ministère des Transports et l’Autorité des transports de la Métropole de Lagos (Lagos Metropolitan Area Transport Authority (LAMATA) qui met actuellement en œuvre un plan-cadre des transports pour l’État. Cependant, le développement des transports publics est entravé par un manque de données sur les transports de Lagos ; par exemple, le nombre de minibus-taxis informels existant dans la ville et qui pourraient être remplacés par des bus publics à grande capacité. Les citoyens pourraient aussi bénéficier de meilleures connaissances sur les transports publics, en particulier sur leur disponibilité et leurs horaires. L’absence de données sur le secteur des transports est donc un problème-clé que LASG souhaite résoudre.

Constatations : le point de départ pour traiter ces problèmes

Les constations suivantes constituent le point de départ pour Lagos car elles visent à fournir des données relatives aux transports publics. Sur la base de recherches menées durant la Phase 1, elles décrivent les points forts et les difficultés, inextricablement liés, qui doivent être pris en compte.

La gestion des embouteillages et du trafic est un enjeu déterminant pour Lagos

Le rythme de l’urbanisation constaté à Lagos a contribué à augmenter les embouteillages et renforcé une demande de transports publics à grande capacité qui n’a pas été satisfaite. L’infrastructure des transports de la ville qui est soumise à une tension croissante, est inadéquate.

Les transports sont une priorité pour l’État de Lagos

Un certain travail a déjà été accompli sur divers fronts pour améliorer le secteur des transports de Lagos. La gestion de la circulation est un secteur prioritaire, comme en témoignent la création de nouvelles agences de transport et les améliorations dans la réglementation de la circulation. Le développement du réseau routier à Lagos, un nouveau terminus de bus et une flotte plus importante de bus équipés d’un encaissement automatique des billets ont aussi été mis en place.

Une expérience et une expertise pertinentes pour dynamiser les activités

Lagos affiche un bon bilan en matière de gestion des projets, d’expertise technique dans l’ensemble de ses ministères, ses départements et ses agences et dispose d’une base numérique sur laquelle elle peut s’appuyer. Le projet de fibre Metro offre aussi à Lagos une réelle opportunité de mettre en place des projets utilisant des données en temps réel.

Les défaillances en matière de collecte et d’analyse de données pourraient limiter la capacité à atteindre les objectifs

Lagos n’a pas de base de données intégrée pour l’ensemble des projets de technologie intelligente et a une capacité limitée de collecte et de stockage de données. Afin d’atteindre parfaitement les objectifs en matière de transformation numérique, il sera important de réfléchir à ce qui doit être priorisé et ce sur quoi il y a lieu de concentrer les efforts.

Le soutien du Gouvernement ne coïncide pas avec un soutien financier

Alors que le gouvernement accorde un fort soutien aux solutions numériques pour les problèmes de transport public, il semblerait que le financement proposé demeure faible. Néanmoins, le LASG a récemment constaté une hausse de la confiance des investisseurs dans la ville et dans son administration, ce sur quoi la ville pourrait capitaliser.

Les changements opérés dans le secteur doivent tenir compte des laissés pour compte

Le développement des systèmes de transport public devrait tenir compte du rôle du secteur informel et des conséquences indirectes de la mise en œuvre du projet. En outre, comme Lagos présente une forte dépendance au réseau routier, les solutions numériques devraient s’efforcer de s’intégrer parfaitement aux activités existantes ou être introduites de manière à minimiser des perturbations inutiles.